aASquare +1

Les joies du film

Je ne suis pas un inconditionnel de l’argentique. Je n’ai ni de quoi developer, ni de quoi scanner ou tirer ensuite. Donc je passe par la case boutique à chaque fois, et c’est sans doute cela qui limite un peu la proportion de « film » dans ma pratique de la photo. 

Mais il faut lui reconnaitre un charme qui manque parfois au numérique.

La mécanique, le poids du boitier, et tous ces gestes. Petits rituels nécessaires avant de pouvoir déclencher, chargement de la pellicule, armement, et l’absence quasi totale d’automatismes et d’aide.

Et puis il y a le rapport au temps. Faire developper une pellicule entamée 1 an plus tôt, c’est forcément plus puissant, au moment de voir l’image, que sur un écran 3 secondes après avoir appuyé sur un bouton. Donc ce ne sont pas des oeuvres d’arts, loin de là. 

Mais il y a quelque chose dans ces images, pleine d’imperfections, à la chronologie trouble, qu’aucune de mes photos faites au numérique n’aura.

Gueules de supporters

J’ai eu la chance de pouvoir assister à 3 matchs de l’euro 2016, et d’y faire quelques photos pour la Croix-Rouge Française à Marseille.

Je ne suis pas vraiment fan de football, voir pas du tout. Mais que l’on aime ou pas, force est de reconnaitre qu’il se passe dans les stades quelque chose d’assez indescriptible. Une ambiance… parfois électrique, souvent joyeuse, portée par plus de 60 000 personnes.

Alors supporter ou pas, ca remue… ca porte. Difficile de ne pas se laisser prendre au jeu, et de s’oublier un peu. L’occasion pour moi de partager quelques gueules de supporters.

Le reste des photos, par ici.

Porto Venere - Cinque Terre

Un magnifique petit bout d'Italie, à 5h30 de route de chez nous... à visiter hors saison ! Nous n'avons pas eu le temps de visiter l'arrière pays, mais il promet de belles sortie aussi.

Et pour l'ensemble des photos, c'est -ici-

Cinque terre
Cinque terre
Cinque terre